A la recherche d’indices pour que notre vie reste une chance (Edito de REFLET Juin 2011)

Les vacances estivales arrivent. Pour beaucoup, elles signifient temps de repos, de rencontres, d’échanges… temps de bonheur et de vie. Après le deuil qui nous a frappé, ce programme semble bien improbable, voire irréalisable. Sans l’appui de notre conjoint, nous peinons à envisager l’avenir, à nous engager et nous sommes désorientés… Nous nous réfugions volontiers dans l’isolement et la solitude. Ce fut aussi le cas des apôtres après la mort du Christ. Mais les pèlerins d’Emmaüs leur font partager la rencontre qu’ils ont vécue avec Lui, et comment Il leur a ouvert les yeux à travers la fraction du pain. Alors tous reprennent courage, et se mettent sur le chemin de la vie eux aussi, après avoir douté et désespéré.

Le réveil de la nature, les journées ensoleillées nous invitent à découvrir un « vivre autrement », comme nous en ont donné le goût ces textes entendus pendant tout le temps pascal, qui nous redisent la résurrection du Christ, promesse de notre propre résurrection. Pour nous, cela représente une invitation à relire encore notre vie, à surmonter l’épreuve, car de nouveaux chemins s’ouvrent à nous, même si nous n’en sommes pas toujours conscients. C’est un signe qui nous invite à porter un autre regard sur la vie – ses peines, bien sûr, mais aussi ses richesses, dans la vie de communauté pour laquelle nous avons été créés.

Nous savons bien que la solitude nous affaiblit, mais Dieu lui-même nous promet de nous aider à traverser ce désert. Aujourd’hui il nous appelle à nous ouvrir et à accueillir chaque « aujourd’hui » avec son lot de joies, de rencontres, de découvertes et d’initiatives pour construire un lendemain qui n’efface rien de notre bonheur passé ni de la souffrance subie, mais qui redonne sens à notre vie.

C’est ce que nous vous proposons de découvrir au fil des témoignages, textes et prières glanés autour de ce thème difficile. Profitons de ces vacances pour expérimenter que la vie peut, encore et malgré tout, être une chance !


Sophie Magnan