L'amour est plus fort que la mort

La mort de l'être aimé nous a plongé(e)s dans l'inhumain d'une situation de rupture totale. L'absence est là et le plus jamais nous conduit au vrai questionnement.

Qu'en est-il de notre amour, de ce lien de relation interne et si fort ? Comment pouvons-nous avancer sur cette voie où MORT et AMOUR sont réunis ?

Le veuvage nous fait entrer dans un expérience du dévoilement du mystère de l'amour. Tous et toutes, nous connaissons ces nuits d'abîme, ces jours sans aube où, brusquement, dans la pauvreté de notre solitude, la douceur d'une présence-absence, la sensation forte d'être aimé(e), relié(e) nous saisit.

D'autres fois, c'est à travers de simples faits quotidiens que nous nous sentons accompagné(e)s. Ces brefs instants de grâce sont révélateurs d'une logique où l'amour circule.

Peut-on dire que l'amour écrase la mort ?

La mort ne peut pas attaquer ce qui a cimenté une vie de couple. Un amour choisi, donné et reçu est indestructible. C'est un lien vivant, un lien qui sans cesse se renouvelle. Ce lien d'amour n'est pas un lien d'enfermement. C'est un lien de partage, d'ouverture.

Et pour les chrétiens, d'autres liens peuvent naître : dans l'infini de l'Amour du Christ ressuscité, nous continuons à grandir l'un de l'autre.

L'AMOUR ignore la MORT.

L'AMOUR ignore le TEMPS.

"L'AMOUR ne passera jamais" (1 Co 13, 8)